Tout ce que vous devez savoir sur le logo fait maison dans la restauration collective

  • 27 mars 2020
Tout ce que vous devez savoir sur le logo fait maison dans la restauration collective
C’est depuis le 15 juillet 2014, que les restaurateurs qui n'appliquent pas les règles d'affichage du logo « fait maison » peuvent être sanctionnés par la DGCCRF pour tromperie ou publicité mensongère. L’intérêt  est de permettre aux clients de  repérer plus facilement les plats fabriqués de façon artisanale. En effet, plus de 80%  des restaurants en France préparent des plats à partir de produits industriels.

Un logo fait maison soumis à une charte graphique

Le logo qui doit être utilisé est:
  • seulement en noir (sur fond clair ou coloré) ou en blanc (sur fond sombre) ;
  • imprimé ou reproduit à la main sur une ardoise ;
  • taille minimale (5 x 6 mm).

Etablissements de restauration collective concernés par un logo fait maison

Les cantines scolaires ou cafétérias d'entreprise par exemple ne sont pas concernées par ce décret. Tous les autres établissements de restauration sont concernés par le logo « fait maison » à savoir :
  • La restauration traditionnelle sur place ;
  • La restauration de chaîne ;
  • La restauration rapide ;
  • La vente à emporter de plats préparés : service de traiteur, vente sur les marchés de plein air, dans les halles couvertes, sur un stand à l'occasion d'une foire, d'une fête, etc.

Le logo « fait maison » pour les produits non bruts

Le plat est indiqué comme « fait maison » si un ou plusieurs de ces produits préalablement transformés sont utilisés :
  • Les salaisons, et charcuteries,
  • Les fromages, matières grasses alimentaires, crème fraîche et lait,
  • Le pain, farines et biscuits secs,
  • Les légumes et les fruits secs ou confits,
  • Les pâtes et les céréales,
  • La choucroute crue,
  • Les abats blanchis,
  • La levure, le sucre et la gélatine,
  • Les condiments, épices, aromates, concentrés,
  • Le chocolat, café, tisanes, thés et infusions,
  • Les sirops, vins, alcools et liqueurs,
  • Les sauces: fonds blancs, bruns, fumets et demi-glace

Qu’en-est-il pour les non-restaurants ?

Si un plat est composé exclusivement de produits non bruts, il ne peut pas être présenté comme « fait maison ». Il doit y avoir au moins un produit réalisé par le cuisinier. Pour les restaurants, la cuisine doit être réalisée dans les locaux de l’établissement pour être considéré comme « fait-maison ». Les traiteurs organisateurs de réception et établissements ambulants comme les Food trucks peuvent mentionner des plats « faits maison » si le même professionnel pris au sens d’établissement prépare et sert les plats. Vous êtes intéressé par la cuisine traditionnelle et vous voulez savoir comment reconnaitre les plats dits fait maison en restauration collective, contactez-nous ou suivez le lien https://formation-haccp.info/fait-maison-conditions-dutilisation-du-logo-dans-la-restauration/

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide